Jean-Michel Espitallier

JEAN MICHEL ESPITALLIER

POUR WEBSYNRADIO

1/
Jean-Michel Espitallier – L’hibiscus n’est pas un animal
(texte, voix : Jean-Michel Espitallier – son : Erik Bilabert, GRIM)
2/
Robert Fripp & Brian Eno – Healthy Colours
3/
Suicide – Televised Executions
4/
Zdenek Liska – Bande son de Rue des Crocodiles, Quay Brothers (Remix 2010, Jean-Michel Espitallier) (1’33’)
5/
Rimitti + Robert Fripp – Sidi Mansour
6/
Jean-Luc Godard – Bande-annonce de Pierrot le Fou.
7/
James Chance and the Contortions – Dish it out
8/
Jean-Michel Espitallier – Army (extraits)
9/
Tricky – Ghetto Youth
10/
Zeni Geva – On Suicide
11/
Robert Fripp – Cognitive Dissonance
12/
Glenn Branca – Bad Smells
13/
Jean-Michel Espitallier – Tête à flash
(Texte, voix, batterie, bruits divers : Jean-Michel Espitallier – Musique, guitare, prise de son : Laurent Prexl)

——

ECOUTER
Jours et heures de diffusion, semaine du 18 au 25  février : 12h,18h, minuit, 7H puis jusqu’au 25 février, mêmes horaires.


Ecouter la playliste de Jean Michel Espitallier sur votre lecteur
Podcast RSS2S’abonner au podcast
jmespitallier-websynradio-en600
——

RENDEZ VOUS
le 25/02, une  soirée à l’invitation de la Société de Curiosités pour découvrir le projet mené au sein de WebSYNradio.
Cette soirée accueille Noël Akchoté et Jean Michel Espitallier.
Toutes les infos sur :
http://instantnet.wordpress.com/la-societe-de-curiosites/soirees-passees/en-cours/synchronisations-de-websynradio/
++ Des traces de la soirée :
http://www.varias.info/2010/02/noel-akchote-et-jean-michel-espitallier-societe-de-curiosites-websynradio/
synchro1-akchote-epsitallier-600
Réserver à lasocietedecuriosites@gmail.com
——

ELEMENTS
Jean-Michel Espitallier est un écrivain français né le 4 octobre 1957. Il est le cofondateur de la revue « Java » (1989-2006) qui fut l’une des principales revues de poésie et d’écritures expérimentales des années quatre-vingt-dix et deux mille. Coordinateur d’un dossier sur la Nouvelle poésie française dans le « Magazine littéraire » (mars 2001), cet « enfant terrible de la poésie française », comme le décrit l’universitaire canadien John Stout, reste un franc-tireur, inclassable, atypique et volontiers iconoclaste dans son travail comme dans son parcours. Il mène parallèlement une carrière de batteur avec le groupe Prexley, travaille avec de nombreux artistes et notamment le bassiste expérimental Kasper T. Toeplitz. Il est également membre du jury du prix du livre rock.
« Jean-Michel Espitallier est l’un des poètes les plus mobiles et véloces de sa génération… » (Patrick Kéchichian, Le Monde)
+ sur wikipedia
Page Jean Michel Espitallier sur le site du CIPM

Tags:

No comments yet.

Laisser un commentaire