Joseph Nechvatal

JOSEPH NECHVATAL

VIRAL SYMPHONY
01/
the enthrOning
Viral SymphOny, 1er mouvement.
02/
murmuring tOngue Of Ovid
Viral SymphOny, 2nd mouvement.
Ce mouvement est basé sur un enregistrement effectué par Joseph Nechvatal d’une lecture des Métamorphoses d’Ovide par Jane Smith en 1985.
03/
pastOral pleasures
Viral Symphony, 3ème mouvement
Joseph Nechvatal: sources sonores & synthé
Matthew Underwood: ingénierie sonore
Andrew Deutsch: ingénierie sonore
Stephane Sikora: programmation informatique
Jane Smith: voix (enregistrée en 1985)
the-complete
——

ECOUTER

Première écoute : jeudi 30 septembre à 12h, 15h, 19h, et 00h, jusqu’au 7 octobre mêmes horaires


Ecouter la playliste de Joseph Nechvatal sur votre lecteur
Podcast RSS2S’abonner au podcast
jnechvatal-websynradio-fr-600
——

ELEMENTS


Joseph Nechvatal est né à Chicago ( États-Unis) en 1951 et travaille entre Paris et New York. L’œuvre de Joseph Nechvatal, tant sur le plan technique que conceptuel, est devenu aujourd’hui une référence en matière d’art numérique. Docteur en philosophie de l’art et des nouvelles technologies, enseignant à la School of Visual Arts à New York.  Ses travaux récents sont le fruit d’un programme de virus informatiques développé par lui-même et Jean-Philippe Massonie lors d’une résidence à l’atelier Louis Pasteur, à Arbois, et à la Saline royale d’Arc-et-Senans, en 1991. En 2001 Joseph Nechvatal et Stéphane Sikora du collectif music2eye ont conjugué le projet initial de virus informatique avec les principes de la vie artificielle (a-life), c’est-à-dire la création de systèmes de synthèse qui reprennent les caractéristiques comportementales des systèmes vivants. Programmés en C++, des ferments de vie artificielle sont introduits sous la forme d’agents autonomes (les virus) qui « vivent » dans une image ou un son.
Les manifestations audio ainsi produites et retraitées par Andrew Deutsch et Matthew Underwood ont donné Viral SymphOny, une oeuvre aux résonnances proches de Yasunao Tone, Fluxus, Oval et Merzbow.
http://www.nechvatal.net/

Tags:

No comments yet.

Laisser un commentaire