Nuit annulée ! Oeuvre censurée ?

—– Original Message —–
From: Isabelle Lartault
To: undisclosed-recipients:
Sent: Friday, October 08, 2010 10:33 AM
Subject: Nuit annulée ! Oeuvre censurée ?

Bonjour,
Nous avons besoin de vos témoignages, réactions et interventions.
Bien à vous,
Isabelle LARTAULT
& Michel VERJUX

———————————————————————————————-

lartault-verjux-morin-7

Isabelle Lartault & Michel Verjux
« Tout le reste est dans l’ombre », Tour Montparnasse
Nuit du 9 au 10 octobre 2010 annulée !

Nuit annulée… Œuvre censurée… ?

À toutes celles et tous ceux qui ont vu et entendu « Tout le reste est dans l’ombre », à la Tour Montparnasse, dans la nuit du 2 au 3 octobre pendant la Nuit Blanche, à Paris (un projet associé à l’édition 2010) :

Merci d’avoir saisi la pertinence et compris l’intérêt de notre travail, merci d’avoir apprécié cette conjugaison de la lumière, du son et de l’espace urbain, cette conjonction de voix, de mots et de projections, ce jeu de perspectives et de points de vue, de déambulations et de moments d’arrêt — ce moment d’art et de poésie.

Merci à celles et ceux qui nous ont personnellement confié qu’ils avaient trouvé, sur son parvis, la présence singulière d’une création contemporaine à l’échelle du site et que nos deux œuvres croisées leur avaient enfin, le temps d’une nuit, fait aimer la Tour Montparnasse.

À toutes celles et tous ceux qui devaient venir, ou revenir, voir et entendre « Tout le reste est dans l’ombre », à la Tour Montparnasse, dans la nuit du 9 au 10 octobre, pendant la Nuit Électro qui devait alors être présentée à nouveau et vient d’être annulée :

Au mépris du public qui devait venir encore nombreux suite à nos invitations et aux annonces parues dans la presse (quotidiens, périodiques, Internet, etc.) et au mépris de nous, les artistes, qui nous réjouissions de faire partager une première ou une seconde fois notre création, les commanditaires, copropriétaires de la Tour (l’Ensemble Immobilier Tour Maine Montparnasse), ont décidé de l’annuler brutalement, sans état d’âme et sans complexe !

Pourquoi cela ? Leur argument de façade : la Ville de Paris n’aurait pas bien communiqué, les spectateurs ne seraient pas venus en assez grande quantité ! Ces commanditaires voulaient, semble-t-il, un « signal », et non pas de l’art ; peut-être voulaient-ils se servir de l’art pour redorer l’image d’un monument souvent considéré comme l’un des plus laids de Paris, faire du battage, comme on dit en termes publicitaires. Mais ce n’est pas notre métier que de faire cela : nous sommes artistes et poètes !

Il n’était pas question pour nous de monter « un son et lumière », de faire du « signalétique » ou du « spectaculaire », ni de la « réclame » ou de la « magie publicitaire ». C’est, aujourd’hui, trop souvent le cas dans les évènements dits « culturels » qui servent, en réalité, plus à distraire et à détourner l’attention qu’à émouvoir ou à faire réfléchir, et qui ne promeuvent que vanité et superficialité.

Notre déception est immense : à la mesure de l’investissement et de l’exigence qui ont été les nôtres pour imaginer et construire cette intervention croisée, ce poème urbain, visuel et sonore.

Tout le reste est dans l’ombre… Hélas !

Cette annulation nous porte préjudice. Nous devons réagir.

Pour nous, « TOUT RESTE » : nos désirs, nos convictions et la mémoire de notre intervention. N’hésitez pas à largement diffuser ces informations, à faire passer le message !

Isabelle LARTAULT & Michel VERJUX (Paris, atelier du Père-Lachaise, 7 octobre 2010)

(avec deux photos d’André Morin).

lartault-verjux-morin-151

Tags: , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire