Sandra Moussempès

SANDRA MOUSSEMPES

PLAYLISTE WEBSYNRADIO

1/
Poem for Jim Morrisson, Patti Smith
2/
A glass tube extasy, Jérôme Rothenberg
3/
Executionner version originale suivi du remix by Barry Adamson (The Wolfgang Press featuring Sandra Moussempès) 1995
4/
Alain Robbe Grillet, Jealousy
5/
Cut Up Piano Basse Manifeste 1 featuring J. Blaine (S.Moussempès/S. Courtoux 2010)
Texte, voix, chant : Sandra Moussempès
Voix, Musique : Sylvain Courtoux
Autres voix : Julien Blaine, Lise Etcheverry
6/
Let’s go flying, Yoko Ono
7/
Cut Up Piano Basse Manifeste 4 (S. Moussempès/S. Courtoux, 2010)
Texte, voix, chant : Sandra Moussempès
Voix, Musique : Sylvain Courtoux
8/
Extrait de Einstein on the Beach, Phil Glass Building
9/
Cut Up Piano Basse Manifeste 3 (S. Moussempès/S. Courtoux, 2010)
Texte, voix, chant : Sandra Moussempès
Voix, Musique : Sylvain Courtoux
10/
London storm (Sandra Moussempès/Mark Cox, Londres 1997)
Chant, voix : Sandra Moussempès
Sons, mix : Mark Cox
11/
Piano less vexations, Erik Satie
12/
Poème 1 « Un essai sur la visibilité des anges »
extrait de Photogénie des ombres peintes, 2009
Sandra Moussempès
13/
Automates, chant, texte Sandra Moussempès 2010
14/
Porte 280, chant texte, Sandra Moussempès 2010
15/
Porte 280, remix Sylvain Courtoux 2010
16/
« Le manque d’un avenir nécessaire » , Guy Debord
17/
Improvisation pour bruit de foule-clin d‘oeil, 1999
Sandra Moussempès
18/
Poème 2 « petites déconstructions en garde-corps » extrait de Photogénie des ombres peintes, 2009
Sandra Moussempès
19/
Je recommence avec une autre voix, chant texte, Sandra Moussempès
20/
Epilog
Virgile Moussempès, 2008
——
(Ma sélection)
——
CAR LE REFUGE DU DISCOURS DEVIENT EMBAUMANT


La délimitation d’un espace clos
entrainant une forme
d’expérience du visuel
[la lecture simple
et sa contradiction vocale
-cependant être capable d’engendrer une lecture autre                                            avec les éléments du poème sans le poème
= solution à diluer]

sandr- moussempes-websynradio

CET OBSCUR OBJET DU DÉNI : FAÇONNÉ EN CLÉ DE VOUTE

La pratique d’une économie sentimentale est un moyen d’appréhender un prénom évaporé depuis longtemps, gravé sur un formulaire
les choses déformées pendant le sommeil se reformant au réveil, redeviennent malléables selon le principe des vases communicants
Oublier : faire cadeau d’une pensée à un être inexistant et très puissant.
Ignorer : entraver la synergie des passages défectueux (panser sous silence)
Restitution : de la tournure que prennent les choses
(il suffisait que la panoplie appelée « persistance » soit appliquée pour que cela provoque le déluge de la façade sociale)
Extraits de « ce que je crois » in Photogénie des ombres peintes (Flammarion,2009)
——
ECOUTER
Premières écoutes les : Jeudi 6 mai à 12h,16h,20h,minuit,4h et 8h puis jusqu’au 13 mai, mêmes horaires.


Ecouter la playliste de Sandra Moussempès sur votre lecteur
Podcast RSS2S’abonner au podcast
webSYNradio-moussempes-fra-600
——
ELEMENTS

Sandra Moussempès est née en 1965 à Paris ou elle a vécu la plupart du temps ; après Londres, Rome et Marseille, elle réside actuellement dans le sud de la France.
Ancienne pensionnaire de la Villa Médicis en 1996 puis lauréate de la Villa Kujoyama en 1999 elle a publié sept ouvrages et participé à plusieurs anthologies et revues, en France et à l’étranger.
Son travail est traduit aux états unis par Kristin Prevallet, Serge Gavronsky, Eleni Sikelianos, Lee-ann Brown, Elena Rivera etc..
Son dernier livre « Photogénie des ombres peintes » vient de recevoir le prix Hercule de Paris 2010.
Parallèlement à l’écriture elle pratique le chant et a collaboré vocalement à l’album « Funky little Demons » du groupe anglais The Wolfgang Press sorti sur le label 4AD en 1995, elle a aussi réalisé un EP « Sad Hero » avec Kinki Roland sur le label More Protein en 1997.
A présent elle tente de construire des audio-poèmes en « traduisant » ou dispersant les mots écrits avec sa voix et collabore au projet de Sylvain Courtoux « Cut up piano basse manifeste »
Elle effectue de mars à décembre 2010 une résidence d’écriture Le « Muséum T » à Paris pendant dix mois avec le soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France.
Livres publiés :
Photogénie des ombres peintes, Flammarion, coll. Poésie, 2009.
Biographie des idylles, Editions de l’Attente, 2008.
Le seul jardin japonais à portée de vue, Éditions de l’Attente, 2005.
Captures, Collection Poésie/Editions Flammarion, 2004.
Vestiges de fillette, Collection Poésie/Editions Flammarion, 1997.
Hors Champs, Editions C.R.L Franche-comté, 2001.
Exercices d’incendie, Editions Fourbis coll.B.I.P.V.A.L, 1994.
Publications collectives :
Captures, in : 14 poètes, anthologie critique et poétique, Prétexte Editeur, 2005.
Spiritus temporellement décalé, in : 49 poètes, un collectif, Editions Flammarion, 2005.
Poèmes inédits, in : Une “action poétique” de 1950 à nos jours, Editions Flammarion, 1998.
Poèmes extraits d’Exercices d’incendie traduits en espagnol, in : Poesia Francesa Contemporana 1940-1995, Editions Libros di Tierra Ferme (Argentine), 1998.
Poèmes sélectionnés, in : Une Anthologie Immédiate, Editions Fourbis, 1996.
Corsetées, in : 29 Femmes, une Anthologie, Editions Stock, 1995.
Traductions :
Je, au delà, un essai en temps de deuil, de Kristin Prevallet (Ed de de l’Attente, 2008) traduit de l’américain
Red, de Kristin Prevallet, Action Poétique, 2003 traduit de l’américain
Selected poems, d’Oscar Wilde, Action Poétique, 1995 traduit de l’anglais
Site de Sandra Moussempès
Lien en anglais, in english :

http://pippoetry.blogspot.com/2008/12/sandra-moussempes.html

Tags:

No comments yet.

Laisser un commentaire