Jean-Jacques Birgé sur webSYNradio

JEAN-JACQUES BIRGÉ

CHANGEMENT DE PROGRAMME

Je suis perdu. Dominique Balaÿ me demande un programme pour WebSYNradio, sorte de carte blanche sous forme de playliste. Je suis submergé par les 138 heures d’inédits que Radio Drame diffuse aléatoirement sur mon site drame.org. Comment choisir ? Sur quels critères ? Je commence par sélectionner le premier morceau de chacun des 70 albums virtuels, libres en écoute et téléchargement. Trop long, beaucoup trop long, et totalement arbitraire. J’opte ensuite pour un autoportrait composé des pièces les plus intimes. À quoi bon si tout cela est déjà accessible sur drame.org ? Le cahier des charges est trop libre pour me fixer un cadre où la fiction rejoindrait le réel.

La solution à mes interrogations draconiennes apparaît soudain dans l’énoncé de mon incapacité. S’il me semble absurde d’extraire une liste courte des 900 pièces déjà offertes sur mon site, il me suffit de proposer une sélection d’œuvres qui n’y figurent pas ! Ma proposition consistera donc en une suite chronologique de plages de certains de mes disques dans l’ordre de leurs parutions, toutes inédites sur Internet. Comme ces albums sont toujours en vente dans le commerce je n’en livre en général qu’un ou deux extraits pour appâter l’amateur de beaux objets, vinyles aux généreuses pochettes ou CD aux petits livrets illustrés.

Le corpus ainsi rassemblé dessine une histoire qui s’étale de 1975 à 1999, date à laquelle j’ai abandonné la production physique pour le virtuel. Elle commence avec Défense de, disque de Birgé Gorgé Shiroc devenu culte pour avoir figuré dans la Nurse With Wound List, et se termine avec Machiavel d’Un Drame Musical Instantané, collectif auquel je me consacrai pendant 32 ans.

Pour marquer la continuité avec l’époque actuelle j’ajoute néanmoins en prologue mon enregistrement le plus récent, soit la dernière pièce jouée en public au Silencio Club le 30 juin 2016, improvisée en duo avec la platiniste Amandine Casadamont sous le nom de groupe Harpon. Il manque fondamentalement mes collaborations avec tous ceux et celles qui participèrent à mes derniers albums, soit Vincent Segal, Antonin-Tri Hoang, Pascal Contet, Sophie Bernado, Linda Edsjö, Médéric Collignon, Julien Desprez, Birgitte Lyregaard, Bass Clef, Pierre Senges, Ève Risser, Joce Mienniel, Edward Perraud, Fanny Lasfargues, Sylvain Kassap, Nicolas Clauss, Alexandra Grimal, Ravi Shardja, Sacha Gattino, Yuko Oshima, Pascale Labbé Didier Petit, Étienne Brunet, Éric Échampard, Bumcello et bien d’autres antérieurement. Francis Gorgé qui quitta le Drame en 1992 et
Bernard Vitet qui fut mon partenaire de 1976 à 2008 sont évidemment très présents dans la playliste composée pour WebSYNradio.

Changement de programme est à la fois un autoportrait en creux et un montage de scènes où les origines de ma musique sont explicites. Les évocations radiophoniques de mon enfance et mes études cinématographiques m’ont certainement plus influencé que l’Histoire de la musique, même si j’y ai plongé corps et âme, sans omettre aucune époque ni aucun continent.

Jean-Jacques Birgé UnDMI par Jean-Jacques Henry 1988
Un Drame Musical Instantané, par Jean Jacques Henry 1988

HARPON Skyline
Jean-Jacques Birgé – Dig Deep, Dream Machine, clavier, marionnettes
Amandine Casadamont – vinyles, perche
Paris, en public au Silencio Club, 30 juin 2016, 12’19

BIRGÉ GORGÉ Le réveil (lp Birgé Gorgé Shiroc Défense de)
Jean-Jacques Birgé – synthétiseur ARP 2600, piano, piano-jouet, orgue à tuyaux, stylophone, electronics, flûtes, zheng, guimbardes, sanza, percussion
Francis Gorgé – guitare électrique et classique, violoncelle
Antoine Duvernet – sax ténor
Paris, chez le père de Sébastien Bernard, mars-avril 1975, 17’42

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Trop d’adrénaline nuit (lp éponyme)
Jean-Jacques Birgé – synthétiseur ARP 2600, bande, flûtes, anches, violon, percussion
Bernard Vitet – bugle, sax alto, anches, violon, percussion
Francis Gorgé – guitare électrique, basse électrique, anches
Paris, Studio GRRR, 16 janvier 1977, 24’28

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Pas besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer (lp Rideau !)
Jean-Jacques Birgé – piano, synthétiseur ARP 2600, ambiances
Bernard Vitet – violon
Francis Gorgé – guitare arco
Paris, Studio GRRR, 14 novembre 1980, 5’57

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ On tourne (lp À travail égal salaire égal)
Jean-Jacques Birgé, Bernard Vitet, Francis Gorgé
Quai de Seine, mars 1982, 4’20

2-undmi-par-horace-1980
Un Drame Musical Instantané, par Horace 1980

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Ne pas être admiré, être cru (lp Les bons contes font les bons amis)
Jean-Jacques Birgé – waldteufel, trompette, flûte, clavier, guimbarde, trompette à anche, reportage
Bernard Vitet – bugle, voix, trompe, trompette à anche, direction
Francis Gorgé – guitare électrique
Hélène Sage – flûte basse, flûte, voix
Jacques Marugg – marimba, vibraphone, timbales
Gérard Siracusa – percussion, carillon
Patrice Petitdidier – cor d’harmonie, trompe
Philippe Legris – tuba, trompe
Jean Querlier – hautbois, flûte, sax alto
Youenn Le Berre – basson, flûte, flûte en sol, sax ténor
Bruno Girard – violon à pavillon
Nathalie Baudoin – alto
Didier Petit – violoncelle
Hélène Bass – violoncelle
Geneviève Cabannes – contrebasse
Montreuil, en public au Théâtre Berthelot, 30 novembre 1982, 16’16

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Ouverture à l’iris (lp L’homme à la caméra)
Jean-Jacques Birgé – flûte, synthétiseur PPG
Francis Gorgé – direction
Bernard Vitet – trompette, bugle
Magali Viallefond – orgue de cristal, voix
Hélène Sage – voix, clarinette basse
Youenn Le Berre – sax ténor
Patrice Petitdidier – cor d’harmonie
Philippe Legris – tuba
Jacques Marugg – timbales
Gérard Siracusa – percussion
Bruno Barré – violon
Nathalie Baudoin – alto
Marie-Noëlle Sabatelli – violoncelle
Didier Petit – violoncelle
Geneviève Cabannes – contrebasse
Paris, en public au Théâtre Déjazet, 14 janvier 1984, 6’56

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Les gueules cassées (lp Carnage)
Jean-Jacques Birgé – flammes et boulevard, guimbarde, percussion, appeaux
Bernard Vitet – trompette
Francis Gorgé – percussion
Paris, Studio GRRR, 1985, 3’53

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Dernier blues avant de mourir (cd L’hallali)
Jean-Jacques Birgé – guimbarde, piano express, échantillonneur, trombone
Bernard Vitet – piano, trompette dans l’eau
Francis Gorgé – guitare électrique, cordes
Paris, Studio GRRR, 1987, 9’53

harpon Jean-Jacques Birgé amandine casadamont
Harpon, Amandine Casadamont, Jean-Jacques Birgé

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Mobilis in Mobile (cd Sous les mers)
Jean-Jacques Birgé – échantillonneur, flûte, percussion
Bernard Vitet – flûte, violon
Francis Gorgé – échantillonneur , flûte, frein
Paris, Studio GRRR, juin 1988, 9’57

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ The Last Word (cd Qui vive ?)
Jean-Jacques Birgé – voix
Bernard Vitet – piano
Francis Gorgé – rythme
Paris, Studio GRRR, 1989, 3’05

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ J’ai beau avoir quarante ans (cd Le K)
Jean-Jacques Birgé – synthétiseur DX7, échantillonneur
Bernard Vitet – trompette dans l’eau
Francis Gorgé – guitare électrique
Richard Bohringer – voix
Paris, Studio GRRR, 1990, 7’26
UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ On m’attend en bas (cd Jeune fille qui tombe… tombe)
Jean-Jacques Birgé – échantillonneur, synthétiseur VFX-SD,
Bernard Vitet – piano
Francis Gorgé – guitare électrique, synthétiseur DX7
Daniel Laloux – voix
Paris, Studio GRRR, 1990, 12’00

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Ouïr only inuït forza mon nez (cd Kind Lieder)
Jean-Jacques Birgé – guimbarde, échantillonneur
Bernard Vitet – anche
Francis Gorgé – guitare
Gérard Siracusa – voix, percussion
Paris, Studio GRRR, 1991, 7’01

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ La logique du profit 612 (cd Urgent Meeting)
Jean-Jacques Birgé – synthétiseur, échantillonneur
Bernard Vitet – trompettes
Francis Gorgé – guitare
Jean Querlier – cor anglais, sax soprano
François Tusques – piano
Paris, Studio GRRR, 12 juin 1991, 4’06

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Pour garder l’ADN en état 409 (cd Opération Blow Up)
Jean-Jacques Birgé – arpégiateur, bendirs, voix
Bernard Vitet – bugle, poëlles
Henri Texier – oud
Paris, Studio GRRR, 9 avril 1992, 6’00

BIRGÉ VITET Radio Silence (cd Carton)
Jean-Jacques Birgé – voix, synthétiseurs Yamaha DX7/ JV1080
Bernard Vitet – trompette
Paris, Studio GRRR, 1997, 5’10

UN DRAME MUSICAL INSTANTANÉ Crimes parfaits, version électroacoustique (cd Machiavel)
Jean-Jacques Birgé – radiophonie, synthétiseur ARP 2600
Bernard Vitet – radiophonie, voix, violon
Francis Gorgé – guitare
Paris, Studio GRRR, 1980 (publié en 1998), 11’16

BIRGÉ HOUELLEBECQ Établissement d’un ciel d’alternance II (cd éponyme)
Jean-Jacques Birgé – synthétiseur VFX-SD
Michel Houellebecq – slam
Paris, Studio GRRR, 4 novembre 1996 (publié en 2007), 8’59

Jean-Jacques Birgé autoportrait
Jean-Jacques Birgé, autoportrait

——

ECOUTER
Première écoute : à partir du jeudi 15 setembre à 20h jusqu’au 29 sept 2016 même horaire.

websynradio stream

jean-jacques-birge websynradio

——

ELEMENTS

Né en 1952, Jean-Jacques Birgé vit et travaille à Paris.

Compositeur de musique, réalisateur de films, auteur multimédia, designer sonore, écrivain, Jean-Jacques Birgé envisage la musique essentiellement dans la relation audio-visuelle, ou du moins dans sa confrontation aux autres formes d’expression artistique.

Fondateur des Disques GRRR, il fut l’un des premiers synthésistes en France dès 1973, et avec Un Drame Musical Instantané le précurseur du retour au ciné-concert en 1976. Si sa première œuvre électronique date de 1965, il compose aussi bien pour des orchestres symphoniques qu’il improvise librement avec des musiciens venus d’horizons les plus divers. Pour ses créations « radiophoniques » et ses spectacles multimédia, l’improvisation et l’écriture préalable se confondent, les traitements électroacoustiques originaux s’intègrent aux instruments traditionnels pour fabriquer d’évocatrices fictions musicales qu’il nomme musique à propos.
À partir de 1995, il devient l’un des designers sonores les plus en vogue du multimédia et le spécialiste de la composition musicale interactive, cherchant à approfondir les effets de sens et à développer un éventail d’émotions toujours plus large.

Sélection d’œuvres
Film La nuit du phoque, 1974
Disque Défense de, avec Birgé Gorgé Shiroc, 1975
20 albums (LP & CD) avec Un Drame Musical Instantané, 1976-2008
Film Le sniper, 1993
Exposition-spectacle Il était une fois la fête foraine à la Grande Halle de La Villette, avec Raymond Sarti, 1995
CD Établissement d’un ciel d’alternance avec Michel Houellebecq, 1996 (paru en 2006)
CD-Extra Carton, avec Bernard Vitet,1997
CD-Extra Machiavel (machiavel.net), avec Antoine Schmitt, 1998
CD-Rom Alphabet, avec Frédéric Durieu et Murielle Lefèvre, 1999
Sites interactifs : www.lecielestbleu.org avec F.Durieu, www.somnambules.net et www.flyingpuppet.com, avec Nicolas Clauss, 2000-2008
Jeu musical La pâte à son, avec F.Durieu, 2004
Blog www.drame.org/blog, 3300 articles, en miroir sur Mediapart depuis 2010 (recommandé par la rédaction), 2005-2016
Opéra pour 100 lapins communicants Nabaz’mob, avec A.Schmitt, 2006-2013
Radio Drame, 70 albums inédits, 138 heures de musique gratuite, 2010-2016
La corde à linge, roman augmenté (ePub), 2011
La machine à rêves de Leonardo da Vinci pour iPad, avec N.Clauss, 2012
USA 1968 deux enfants, roman augmenté pour iPad, 2014
Boum ! pour tablettes iPad et Androïd, avec Mikaël Cixous, 2015
Exposition Carambolages au Grand Palais, avec Jean-Hubert Martin, 2016

Prix
Prix Ars Electronica Award of Distinction Digital Musics, Grand Prix Möbius International, 2 fois Prix SACD de la Création Interactive, Prix SCAM du meilleur site Internet, Prix Centre Pompidou Flash Festival, Prix de la Création Nouveaux Médias à Vidéoformes, Prix Spécial du Jury du Seoul Net Festival, 2 fois Bologna Ragazzi Digital Award Special Mention, Grand Prix Stratégies, Prix du meilleur projet francophone Cross Video Days TV5 Monde, British Academy Award of Film & TV Arts (BAFTA), Prix du Jury à Locarno, nominé aux Victoires de la Musique, etc.

drame.org

 

Podcast jean jacques birge Podcast: Ecouter le programme de Jean-Jacques Birgé sur votre lecteur

Podcast Jean-Jacques Birgé websynradio S’abonner au podcast – podcast subscription

No comments yet.

Laisser un commentaire