Franco Pappalardo est un cousin de mon père…

—– Original Message —–

Sent: Friday, June 11, 2010 4:52 PM
Subject: Franco Pappalardo

Franco Pappalardo est un cousin de mon père. Né en 1939 (?) à Catenanuova, dans la Sicile des terres arides, il se fait remarquer dès son plus jeune âge comme un artiste autodidacte, polymorphe et sans complexe. En 1970, sa « bague anti-érectile pour adolescents » (titre : Geste. Hommage aux pères de famille) est saisie par les Carabinieri en pleine biennale de Acireale. Il réalisera ensuite des travaux de « Land art ante litteram », ou des « actions d’art écologique », comme il l’appelle : un gigantesque SOS pour avions de ligne sur un haut plateau sicilien, dans le but de sauver des terres de la spéculation immobilière ; et, dans le même esprit, l’exhibition d’une femme nue dans les branches d’un figuier desséché et décoré de confettis multicolores, sur les hauteurs de Acicastello, le village de ma grande-mère, ce qui ne fut pas sans exciter mes propres pulsions artistiques juvéniles.
Puis il y eut une installation de chemises accrochées par centaines, en soutien aux sans-papiers débarqués sur les côtes italiennes et, dans la même veine, le transport au sommet d’ une montagne, sur des dizaines de kilomètres, d’une barque échouée sur la plage de Santa Maria la Nuova.
Franco a joui d’une certaine notoriété dans les années 70. Ensuite il a eu des activités diverses : lecteur d’épreuves de magazines pornographiques, marchand de jouets, menuisier, commissaire d’expositions. Aujourd’hui, il vit entre son village natal et Bologne, poursuivant toujours sa recherche artistique exigeante, dans une grande capacité à impliquer ses proches et les gens des lieux où il vit. C’est une figure de « maître ancien » en même temps enraciné dans son lieu et au fait des différents courants artistiques actuels.
Il a un site web : http://www.alearte.it/.
C’est avec plaisir que je vous présenterai dans mon atelier son dernier travail : une série de tirages numériques (50×70) d’après ses installations.

Vendredi 18 juin 2010 de 18h à 21h
au 6 rue du Bat d’argent (parallèle à la rue Nationale)
à Nîmes (Gard)

(Apéritif sicilien froid, bière tiède)

A bientôt,
Salvatore  Puglia

(jeudi prochain un rappel avec une ou deux images)

Tags:

No comments yet.

Laisser un commentaire