L’éveil au son de Thierry Balasse

THIERRY BALASSE

Le son d’une étoile filante, leçon d’une étoile filante

Ce programme de Thierry Balasse a été crée à l’invitation de websynradio et diffusé une première fois par La Radio Parfaite du Festival Printemps des Arts de Monte Carlo, pour une émission dont la thématique est « l’éveil au son ».

Mon propre éveil au son s’est fait devant un magnétophone Révox C36 que mon père avait réalisé en kit. Parfois, j’écoutais Gérard Philippe qui me racontait « Le petit Prince » de Saint-Exupéry, parfois mon père essayait de nous enregistrer mon frère et moi. Durant ces enregistrements, advenaient presque à chaque fois des échos, les larsen, et même de très beaux larsen mis en échos…
Puis quelques années plus tard, un choc musical en écoutant les disques des Pink Floyd, au casque, où se cotoyaient instruments, synthétiseurs, voix parlées et bruits qui parfois semblaient surgir de la réalité à travers le casque.

J’ai compris mon rapport à la musique en comprenant mon rapport au ciel étoilé… Enfant, je sortais le soir pour admirer le ciel étoilé. Un plaisir sans cesse renouvelé, un émerveillement sans fin. Mon père, constatant cela, m’a offert une lunette astronomique. Nouveau plaisir d’explorer la lune d’un peu plus près, de découvrir les anneaux de Saturne, les satellites de Jupiter. Mais pour cela, il m’a fallu repérer les « objets célestes », et pour cela, apprendre la carte du ciel à travers les constellations. Ayant un goût pour les sciences, je n’ai pas rechigné à le faire. Mais j’ai bien du admettre que cette « connaissance » avait modifié mon regard : je ne pouvais plus regarder le ciel sans voir ce filtre « définitif » des constellations qui se dessinaient à mes yeux. Pourtant, ces constellations ne correspondent à rien de naturel, juste un agencement imaginé et décidé par d’autres êtres humains, et qui est devenu une « grille de lecture ».

Je vois le solfège de la même façon : une grille de lecture que nous nous sommes imposés, et qui parfois nous empêche de profiter du monde sonore avec une oreille vierge, aussi vierge que mon regard d’enfant devant un ciel étoilé à la beauté sans cesse renouvelée, sans autre point de repère que ceux que je me créais moi même…

Réapprendre à écouter la musique comme un art des sons, profiter de toute leur beauté, sans grille de lecture, simplement par l’écoute attentive. Et apprendre à les aimer naturels, transformés, générés acoustiquement ou électroniquement.

S’émerveiller du son incroyable d’une étoile filante, découvrir le chant d’un insecte en le mettant à notre tempo par ralentissement, inviter des enfants à recomposer un paysage sonore, celui qu’ils sont allé écouter attentivement dans la nature, puis les inviter à en imaginer un, comme une proposition d’un nouveau monde, improviser avec tous les sons, en n’oubliant pas notre voix.

Aller à la rencontre de l’autre, l’enfant, le malade, l’handicapé, le détenu, et reprendre contact avec lui en partageant des sensations, et l’aider à prendre contact avec lui même à travers le son, les sons, ceux qui définissent aussi son univers depuis sa naissance.

Jouer avec les sons comme on dessine sans contrainte, et si on le désire, creuser une technique, un instrument, une écriture, un solfège, pour aller ailleurs dans le plaisir.

« Le son est la communication entre les êtres de ce qu’il y a de plus intime et de plus secret » Jean Jaurès in « De la réalité du monde sensible ».

Thierry-balasse-eveil-au-son-websynradio

TRACKLIST:

01 Le bruit des étoiles filantes

02 Stenobothrus lineatus (criquet), extrait de Entomophonia de André-Jacques Andrieu et Bernard Dumortier

03 Cerambyx cerdo (ralentissement) extrait de Entomophonia de André Jacques Andrieu et Bernard Dumortier

04 Le Petit Prince lu par Gérard Philippe

05 La forêt sonore, élèves de CM2, école Marcel Pagnol, Beynes, Atelier mené par Hélène Coeur et Thierry Balasse

06 Composition sans titre, élèves de 2ème et 1ère TGT, lycée Viollet le Duc, Villiers Saint Frédéric, Atelier mené par Hélène Coeur

07 Chutawassa, composition créée dans le cadre de l’ atelier méditerranée mené par David Lemoine et Antoine Capet avec des enfants autistes, 2011

08 Eclats, Thierry Balasse 2014

09 Le Marché, extrait de Lueurs de Philippe Le Goff, 1997

10 Le courage, Thierry Balasse 2012

11 Portrait de Sophie Agnel, piano Sophie Agnel, réalisation Thierry Balasse, enregistré à l’imprimerie Expression 2, à Paris, 2001

12 Concert sous Casque, textes Luc Ferrari lus par David Jisse, musique improvisée par David Jisse, Christian Zanesi et Thierry Balasse

——

ECOUTER
Première écoute : à partir du jeudi 9 mai avril 20h jusqu’au 22 mai 2019 même horaire.

websynradio stream

——

ÉLÉMENTS

Thierry Balasse est directeur artistique et fondateur de la compagnie Inouïe. Il est musicien autodidacte et a suivi une formation initiale de technicien son. Il développe à partir de 1984 un travail personnel de création sonore et musicale au service du théâtre. En travaillant en 1989 auprès de Christian Zanési puis aux côtés de Pierre Henry, il découvre enfin son univers musical : l’électroacoustique. Grâce à une résidence de trois ans à la Muse en circuit et au soutien de David Jisse, il peut créer en 2000 sa propre compagnie.

Réalisateur son, compositeur de musique électroacoustique, improvisateur, créateur de spectacles, ralentisseur de sons, Thierry Balasse a toujours mêlé son amour de la musique à sa passion du théâtre.

Il a notamment créé « Le mur du son », « La machine à explorer les sons », « Voyage au centre de l’oreille », « Impressions » sur un texte de Henri Michaux, « Zoom » avec des musiques de John Cage, « La face cachée de la lune », « Jean Jaurès, le monde sensible », « Cosmos 1969 », « Le voyage supersonique ».

http://www.inouie.co/

 

Podcast synradio Thierry Balasse Podcast: Écouter le programme de Thierry Balasse

Podcast websynradio Thierry Balasse S’abonner au podcast – podcast subscription

No comments yet.

Laisser un commentaire